témoignage

Les coopératives forestières souhaitaient réduire les gaz à effet de serre générés par les résidus forestiers.

par

Annie Beaupré

Directrice générale de la Fédération québécoise des coopératives forestières

150 000 tonnes de GES en moins grâce à la biomasse forestière

Utiliser les écorces, les copeaux, la sciure et autres résidus de bois de sciage et de récolte pour chauffer des bâtiments en remplacement d’énergies polluantes comme le pétrole, telle est l’idée géniale mise de l’avant par plusieurs coopératives forestières du Québec.

C’est le cas de l’Association coopérative forestière régionale de la Gaspésie qui travaille à un projet devant permettre de réduire de 30 % la consommation de coke de pétrole de la Cimenterie McInnis en la remplaçant par la biomasse forestière.

« À terme, il s’agit d’éviter l’émission de pas moins 150 000 tonnes de gaz à effet de serre annuellement », mentionne Mme Beaupré.

Utiliser intelligemment une ressource renouvelable de manière à préserver l’environnement pour les générations futures, c’est ça, l’Effet COOP!

retour aux témoignages

Partagez votre expérience à saveur coopérative

Vous avez une initiative qui contribue aux valeurs coopératives? Partagez-là avec nous en nous envoyant les informations par courriel.

partager son expériencevoir les initiatives